L’œil du chercheur N° 4

Corps, émotions et travail

Étudier le corps, le corps au travail, c’est aussi étudier ses émotions. Dans tous les cas, l’émotion passe par le corps humain et le modifie. Elle lui permet de réagir, d’être dans l’action et, en retour, le corps peut somatiser à partir d’émotions vécues, développer des pathologies. Il est donc nécessaire de considérer la relation émotion-corps dans la santé au travail mais aussi dans le cadre plus général de l’entreprise.
Le corps humain est ce lieu de projection des normes et des valeurs d’une société donnée, à un moment donné. C’est aussi l’instrument par lequel l’individu peut « être au monde », « agir sur lui et sur les  utres ». Longtemps interdites ou incomprises au nom de la rationalité et de la technicité dans le monde du  ravail, les expressions émotionnelles sont de plus en plus prises en compte par les individus et par les entreprises. Espace de violences et de solidarités, le travail suscite des sentiments d’injustice, de colère, d’envie, de haine, mais aussi de satisfactions et de plaisirs. Le travail incite les personnes à s’appuyer  ur des savoir-faire techniques mais aussi affectifs, donc sur leurs émotions...